26èmes Journées Francophones sur les Systèmes Multi-Agents 

10-12 octobre 2018
Métabief (Doubs, France)
http://events.femto-st.fr/JFSMA2018/
 


Dates importantes

  • Soumission des résumés : lundi 09 avril 2018
  • Soumission des articles : lundi 16 avril 2018
  • Notification aux auteurs : lundi 11 juin 2018
  • Réception des versions définitives : lundi 2 juillet 2018
  • Conférence : mercredi 10 octobre 2018 au vendredi 12 octobre 2018


Domaine de la conférence

Les Journées Francophones sur les Systèmes Multi-Agents (JFSMA) sont un moment privilégié d'échanges scientifiques transversaux. Durant trois journées, les JFSMA réunissent des chercheurs qui étudient, utilisent et font évoluer le paradigme multi-agent pour adresser des problématiques issues de domaines liés à l'informatique (intelligence et vie artificielle, génie logiciel, robotique collective, etc.) et aux sciences humaines et naturelles (économie, sociologie, éthologie, etc.).

Nourri de cette pluridisciplinarité, le paradigme multi-agent fournit un cadre conceptuel pour l'étude et la conception de systèmes dont la dynamique globale est le fruit d'entités autonomes – agents – qui interagissent dans un environnement commun. Les travaux de recherche qui sont associés à ce paradigme proposent ainsi des modèles, des méthodologies, des techniques et des outils qui permettent notamment de répondre à différents problèmes que l'on peut décliner selon quatre aspects :

  • le développement de systèmes informatiques décentralisés où l'approche SMA permet l'intégration flexible et la coopération de logiciels et de services autonome ;
  • la résolution collective de problème pour laquelle il s'agit de résoudre de manière distribuée un problème qui se pose globalement à la collectivité d'agents ;
  • la simulation de phénomènes complexes où la modélisation multi-agent apporte un cadre conceptuel permettant la représentation et la simulation de systèmes faisant intervenir différentes entités en interaction ;
  • le développement de systèmes médiatisés où utilisateurs humains et agents artificiels interagissent directement ou indirectement, dans le cadre d'activités collectives de type éducatif, culturel ou social.

Nous attendons des contributions relevant de ces domaines. Celles-ci peuvent proposer des avancées conceptuelles, formelles ou logicielles. Elles peuvent également être analytiques (sur les problèmes, les enjeux, etc.) ou encore synthétiques (par exemple des retours sur expérimentations).


Thématique

Par tradition, chaque édition des JFSMA met en exergue une thématique spécifique que les auteurs sont invités à prendre en compte dans leurs contributions. Cette année, le thème des journées est « distribution et décentralisation ».

Les systèmes multi-agents abordent des problèmes où la distribution est intrinsèque, que ce soit au niveau du modèle ou de sa mise en œuvre. Cette distribution peut concerner la dimension physique, sociale, infrastructurelle, du contrôle ou des données du système. Par conséquent, systèmes multi-agents et systèmes distribués partagent de nombreux points communs. Il n'est pas rare que ces deux domaines se croisent sur les mêmes champs d'application : simulations multi-agents réparties, résolution répartie de problèmes multi-agents, ou bien systèmes socio-techniques alliant environnements intelligents et infrastructure répartie. Cependant, les systèmes multi-agents se distinguent sur un aspect essentiel : l'autonomie des parties qui les composent, qui mène à la décentralisation des décisions ou du contrôle permettant au système de s'adapter localement à des changements environnementaux.

Il nous paraît par conséquent intéressant d'analyser les relations entre distribution et décentralisation dans le cadre des systèmes multi-agents, et notamment comment ces notions se complètent ou s'opposent. Peuvent ainsi se poser des questions sur les bénéfices de la décentralisation face à une solution distribuée mais centralisée. Par exemple, une solution obtenue de manière décentralisée sera-t-elle aussi performante qu'une solution obtenue par des techniques distribuées classiques ? Ceci nous mène ainsi à identifier les critères qui distinguent les approches décentralisées des approches distribuées. De même, comme la décentralisation peut être mise en place en cours de fonctionnement, le choix du bon moment pour déléguer une tâche, pour décentraliser des décisions ou au contraire pour en centraliser certaines, se pose. Finalement, peut-on réellement avoir une décentralisation totale ou juste une non centralisation ? Ceci peut impliquer l’absence d’un unique point de contrôle par la distribution sur plusieurs points de contrôle qui s'auto-organisent et coopèrent entre eux.

Compte tenu de l'émergence des infrastructures distribuées et de l'accès de plus en plus aisé à de larges masses de données, comprendre l'articulation entre décentralisation et distribution est plus que jamais d'actualité. Ces questions, soulevées depuis les origines de la communauté SMA, restent ouvertes et leurs réponses dépendent largement du contexte théorique, implémentatoire et applicatif des approches développées. Nous espérons donc que la riche diversité de travaux permettra de collecter des retours d'expérience, de faire un état des lieux et de mieux appréhender cette thématique, et ainsi donner lieu à de nombreux échanges et contributions.


Soumissions

Plusieurs types de soumissions sont envisageables : contributions scientifiques, états de l'art, prospectives, démonstrations.

  1. Article long de contribution scientifique originale (10 pages) : nous attendons des contributions scientifiques originales relevant des domaines d'étude de la conférence, et tout spécialement de son thème spécifique. Les soumissions auront la forme d'articles longs dans les actes, et donneront lieu à des présentations courtes ou longues.
  2. Article long d'état de l'art (10 pages) : à l'occasion de cette vingt-sixième édition, nous vous invitons également à soumettre des articles d'état de l'art (ou « review papers »), synthétisant les bases et les avancées dans certains sous-domaines de la conférence, et ceci dans le but de contribuer au Livre blanc sur l'IA initié par l'association française pour l'intelligence artificielle (http://afia.asso.fr/). Ces soumissions auront également la forme d'articles longs dans les actes, et donneront lieu à des présentations sous forme de cours ou de tutoriels lors d'une session spéciale de la conférence.
  3. Article court de prospective (4 pages) : afin de pouvoir débattre du futur du domaine des systèmes multi-agents, nous encourageons également la soumission d'articles de prospective (type « blue sky paper »), article de réflexion prospective, questionnant les contours de la discipline, ou analysant ses acquis et son évolution. Ces soumissions auront la forme d'articles courts dans les actes, et donneront lieu à l'animation d'un panel lors d'une session spéciale de la conférence.
  4. Article court de démonstration ( 2 pages) : nous vous invitons également à soumettre des articles courts, supports à des démonstrations. Celles-ci seront présentées au cours d'une session spéciale de la conférence.


Format des soumissions des articles

La langue officielle de la conférence est le français. Les soumissions en français et respectant le format de soumission seront considérées en priorité. Nous autorisons la soumission d'articles proposés à des congrès internationaux comme AAMAS, IJCAI ou PAAMS, sous réserve de l'engagement à traduction en français de la part des auteurs, une semaine avant la soumission de la version finale, et de la référence à l'article d’origine s’il a été accepté.

Les actes de la conférence seront publiés chez Cépaduès et indexés sur DBLP. Les articles ne devront pas dépasser 10 pages pour les longs et 4 pages pour les courts. Leur format devra respecter scrupuleusement les instructions aux auteurs disponibles dans un format LaTeX ou Word. Tous les articles acceptés par le comité de programme (courts ou longs, pour présentation courte ou longue) seront inclus dans les actes des JFSMA 2018.


Processus de soumission

La soumission se fait en deux temps : soumission d'un résumé de l'article et soumission de l'article complet, une semaine plus tard. Le processus de soumission et de relecture s'appuie sur EasyChair à cette adresse : https://www.easychair.org/conferences/?conf=jfsma2018

En fonction de leur type (contribution originale, état de l'art, prospective, démonstration), les articles ne seront pas évalués suivant les mêmes critères.


Soumission du résumé de l'article

Les résumés sont soumis en utilisant EasyChair au format texte uniquement. La soumission comprend le titre de l'article, les noms et affiliations des auteurs, un résumé d'environ 10 lignes et un ensemble de mots-clés parmi les suivants :

  • Agent (architecture, perception, action)
  • Agents conversationnels
  • Apprentissage multi-agent
  • Confiance, Confidentialité, Sécurité
  • Coordination, Travail en équipe, Planification
  • Déploiement de SMA, Résistance aux pannes, Fiabilité
  • Émergence, Auto-organisation, Viabilité
  • Environnement (modélisation d'environnements)
  • Environnements de développements multi-agents
  • Évolution, Adaptation
  • Intelligence ambiante, Informatique diffuse
  • Interaction, Communication, Protocoles
  • Jeux sérieux, Réalité virtuelle
  • Langages de programmation multi-agents
  • Méta-Modèles multi-agents
  • Méthodes et méthodologies multi-agents
  • Modèles de comportement agent
  • Modèles formels agent
  • Modélisation multi-niveaux
  • Organisations, Normes, Coalitions
  • Résolution collective de problèmes
  • Robotique collective
  • Simulation multi-agent
  • Systèmes mixtes, Approches participatives
  • Théorie des jeux
  • Vérification et validation des systèmes multi-agents
  • Vie artificielle, Intelligence en essaim


Soumission de la version complète de l'article

La soumission de la version complète se fait également via EasyChair, uniquement au format PDF. Elle devra respecter scrupuleusement le style de présentation disponible sur le site de la conférence.


Publication en revue

Les meilleurs articles seront sélectionnés par le comité de programme pour être étendus et soumis à la Revue d'Intelligence Artificielle (https://ria.revuesonline.com/).


Inscriptions




Comité de programme


Président du comité de programme : Gauthier Picard (Laboratoire Hubert Curien, Mines Saint-Étienne)


Emmanuel Adam LAMIH, Université Valenciennes, France
Frédéric Armetta LIRIS, Université Lyon, France
Flavien Balbo Laboratoire Hubert Curien, Université Saint-Etienne, France
Jean-Paul Barthès HEUDIASYC, Université de Technologie Compiègne, France
Aurélie Beynier LIP6, Université Pierre et Marie Curie, France
Olivier Boissier Laboratoire Hubert Curien, Université Saint-Etienne, France
Grégory Bonnet GREYC, Université Caen Normandie, France
Olivier Buffet LORIA, INRIA, France
Philippe Caillou LRI, Université Paris Sud, France
Valérie Camps IRIT, Université Toulouse, France
Vincent Chevrier LORIA, Université Lorraine, France
Caroline Chopinaud Craft AI, France
Céline Clavel LIMSI, Université Paris Sud, France
Pierre De Loor Lab-STICC, Université Bretagne, France
Yves Demazeau LIG, CNRS, Université Grenoble Alpes, France
Alexis Drogoul UMMISCO, IRD et Université Paris Sorbonne, Vietnam
Cécile Duchene COGIT, IGN, France
Amal El Fallah Seghrouchni LIP6 , Université Paris Sorbonne, France
Stéphane Galland IRTES-SET, Université Franche-Comté, France
Marie-Pierre Gleizes IRIT, Université Toulouse, France
Emmanuelle Grislin LAMIH, Université Valenciennes, France
Zahia Guessoum LIP6 et CReSTIC, Université Reims, France
Guillaume Hutzler IBISC, Université Evry Val d'Essone, France
Jean-Paul Jamont LCIS, Université Grenoble Alpes, France
Elsy Kaddoum IRIT, Université de Toulouse, France
Christophe Lang FEMTO-ST, Université de Franche-Comté, France
René Mandiau LAMIH, Université Valenciennes, France
Nicolas Marilleau UMI UMMISCO, IRD et Université Paris Sorbonne, France
Philippe Mathieu CRISTAL, Université Lille, France
Bruno Mermet GREYC, Université Caen Normandie, France
Frédéric Migeon IRIT, Université Toulouse, France
Maxime Morge CRISTAL, Université Lille, France
Gildas Morvan LG2IA, Université Artois, France
Jean-Pierre Müller UR Green, CIRAD Montpellier, France
Michel Occello LCIS, Université Grenoble Alpes, France
Denis Payet LIM, Université de la Réunion, France
Sébastien Picault CRISTAL, Universite Lille, France
Suzanne Pinson LAMSADE, Université Paris Dauphine, France
Lilia Rejeb SMART Lab, Institut Supérieur de Gestion, Tunisie
Nicolas Sabouret LIMSI, Université Paris-Sud, France
Julien Saunier LITIS, Université Rouen Normandie, France
Olivier Simonin CITI, Université Lyon, France
Mahdi Zargayouna GRETTIA, IFSTTAR, France


 

Comité d'organisation
Co-Présidents du comité d'organisation

Christophe Lang, FEMTO-ST, université de Franche-Comté

Nicolas Marilleau, UMMISCO, Institut de Recherche pour le Développement


Fabrice Bouquet, FEMTO-ST, université de Franche-Comté

Patrick Giraudoux, Chrono-Environnement, université de Franche-Comté

Julien Henriet, FEMTO-ST, université de Franche-Comté

Bénédicte Herrmann, FEMTO-ST, université de Franche-Comté

Laurent Philippe, FEMTO-ST, université de Franche-Comté


Comité consultatif

Rémy Courdier, LIM, université de la Réunion

Catherine Garbay, LIG, université Grenoble Alpes

Salima Hassas, LIRIS, université de Lyon

Fabien Michel, LIRMM, université de Montpellier

Laurent Vercouter, LITIS, INSA de Rouen