Bio-Ingénierie des Interfaces

Groupement de Recherche CNRS 3751 B2i      


Les objectifs

La mission du Groupement De Recherche Bioingénierie des Interfaces (B2i) est de fédérer la communauté française et francophone européenne autour d'une thématique pluridisciplinaire dont les activités de recherche portent sur les biointerfaces.

Le GDR B2i a pour vocation d’inciter les synergies entre les différentes disciplines afin de permettre l'émergence de projets innovants et transversaux. Face aux défis actuels de santé publique, les dispositifs médicaux (biomatériaux, dispositifs implantables), les biopuces, les Lab-on-a-chip, les biocapteurs et les nanomatériaux sont exploités dans un large éventail d’applications qui vont du médical à l’analyse environnementale en passant par le contrôle alimentaire (dosage des OGM, de mycotoxines, de pathogènes...).

La bioingénierie des interfaces vise donc à maîtriser les propriétés physico-chimiques et biochimiques aux interfaces des matériaux de manière à en maîtriser la furtivité et la spécificité.

4 axes thématiques

Axe 1 - Elaboration de biointerfaces complexes : fonctionnalisation, impression et nano-structuration

Axe 2 - Caractérisation des biointerfaces, opportunité et perspectives : vers la caractérisation operando et modélisation in silico

Axe 3 - Les biointerfaces au cœur des dispositifs médicaux

Axe 4 - Action transverse : Un enjeu majeur : les interactions microorganisme/surface

200 chercheurs et  chercheuses impliqués au sein de 50 équipes

Les équipes en rouge ont rejoint le GDR en 2021.